Peu importe que l’on vive à Paris, Nantes ou Clermont-Ferrand, ici, c’est Brooklyn. Briques et métal assurent la structure, le verre, les robinetteries et les accessoires d’inspiration industrielle font le reste. Un style au caractère affirmé et résolument tendance.

Décryptage

portrait d’Alix, architecte d’intérieur
Alix Architecte d'intérieur

La tendance industrielle est un terrain de jeu pour les amateurs de déco. Son côté brut de fonderie se révèle en fait très subtil : une robinetterie aux finitions oxydées qui rappelle les tuyauteries d’usine ou des métaux noirs mats ultrachics... J’ai aussi imaginé des modèles de verrières sur mesure qui font entrer un second jour entre les différents espaces de la salle de bain. C’est un style qui laisse beaucoup de place à l’inspiration, car on peut y ajouter des accessoires très variés comme des casiers métalliques, des meubles industriels chinés et bien sûr des plafonniers d’atelier.

  • baignoire îlot et briquettes
  • sèche serviettes en métal type indu
  • fauteuil et lampe industriels
  • lavabo et meuble en bois
  • suspensions intérieur d’usine

Palette de couleur

Origines

Ce style puise son esthétisme dans l'industrie de l'entre-deux-guerres. Il s’appuie sur des matériaux solides construits pour soulager la vie des travailleurs et pour durer.

Inspiration : l'ère ouvrière du début du XXe siècle

Le style industriel repose sur un design brut qui fait la part belle aux meubles en fer et métal. C'est pourquoi, aujourd'hui encore il est possible de trouver des pièces originales qui font le bonheur des collectionneurs.
Dans les années 70, toutes ces pièces ont évidemment quitté usines et ateliers pour réapparaître aux États-Unis et habiller les lofts. Depuis, à l'image des verrières en métal et verre, la tendance “indus” n'en finit plus d'inspirer notre décoration intérieure.

Particularités : un mélange d’époques et de matières

Le style industriel ne recherche pas la perfection. Il aime tout ce qui est usé et vieilli par le temps. Ainsi, pour casser ce design un peu froid, un fauteuil ou un canapé Chesterfield, issu de l'aristocratie anglaise du XVIIIe, réchaufferont la pièce tout en invitant à la relaxation.
Côté accessoire, l'horloge XXL fixée au mur, est un petit clin d’œil aux cadences des usines du début du XXe siècle.

Designers célèbres : du Made in France

Les marques françaises de l'entre-deux-guerres ont largement contribué au style “indus”. Dès 1926, la marque Strafor conçoit les meubles métalliques de rangement, toujours d’actualité. La chaise Flambo, créée en 1929 pour soulager le dos des employés de banque, a également traversé les décennies. 
Enfin la lampe d’architecte modulable Jieldé a été inventée par un mécanicien Lyonnais en 1950. Avec son bras articulé en acier dépourvu de câbles, elle révolutionne l'éclairage.

Les objets emblématiques : conçus pour durer

  • La lampe Jieldé – 1929

    Toujours éditée depuis 1929 et fabriquée en France, la lampe Jieldé se décline en 28 finitions. 
    © Jieldé

  • Armoire d’archives industrielle

    L'armoire métallique avec multiples casiers de rangement est le symbole du savoir-faire industriel de l'entre-deux-guerres.
    © iStock by Getty Images

  • Canapé Chesterfield – (XVIIIe siècle)

    Reconnaissable entre mille avec son cuir capitonné marron, le canapé Chesterfield n'a pas pris une ride ! 
    © iStock by Getty Images

Les produits associés

Espace meuble

Espace douche

Espace bain

Espace WC

Accessoires

Sèche-serviettes