Moments de vie

La salle de bain, un espace d’autonomisation pour l’enfant ?

Par Agnès
14 janvier 2019
L’éducation d’un enfant passe aussi par la salle de bain ! Se laver les mains, se brosser les dents, se faire belle ou beau… Autant d’étapes importantes à franchir pour devenir grand. Comment les accompagner dans ces moments d’apprentissage ? Comment adapter l’environnement pour les aider à devenir autonomes ? Éclairage de Patricia Spinelli, directrice de l’Institut supérieur Maria Montessori (Paris).
La salle de bain, une pièce formatrice pour les enfants

La salle de bain, une pièce formatrice pour les enfants

« La vraie question n’est pas celle de l’hygiène seule, mais de l’accès à l’indépendance, l’hygiène faisant partie intégrante de l’éducation, au même titre que l’apprentissage de la lecture et de la politesse. L’enjeu est donc d’apprendre à l’enfant à s’émanciper, à prendre en charge sa vie entière, à accéder par strates successives à l’indépendance », explique Patricia Spinelli.

C’est aussi le moment d’apprendre la sphère privée, à respecter l’intimité des uns et des autres, par exemple en fermant la porte des toilettes ou de la salle de bain. Car le soin du corps recoupe toutes ces dimensions, à la fois physique, mais aussi psychique et bien sûr sociale. 

Créer les conditions de l’autonomie

Permettre aux enfants d’être autonomes dans le soin de leur personne les aide à construire la confiance en soi et l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes. Et cela peut commencer dès que les petits marchent   de façon assurée, c’est-à-dire à partir de 15 à 18 mois environ  .

« À cet âge-là, ils veulent tout faire par eux-mêmes, et il faut les laisser faire ! poursuit Patricia Spinelli. Bien sûr, il faut les guider, mais l’erreur est de vouloir faire les choses à leur place parce qu’on a peur qu’ils fassent mal ou qu’on veut gagner du temps. On a tendance à se dire que c’est trop tôt, alors que si un enfant essaie, c’est qu’il est prêt. »

Car il faut regarder la réalité en face : trop souvent ce sont les parents qui ne sont pas prêts ! Or, en intervenant trop, on crée un sentiment de découragement, parce qu’on leur fait implicitement passer le message qu’ils ne sont pas capables de faire. Résultat, il devient très difficile ensuite de leur faire faire les choses par eux-mêmes…

Prendre soin de son corps, c’est aussi soigner son esprit

Pour Maria Montessori, médecin mondialement connu et à l’origine de la méthode pédagogique qui porte son nom, la première indépendance était celle de se nourrir. Mais l’hygiène, ou plus largement le soin de la personne, est presque aussi importante : c’est aussi prendre conscience de son propre corps et de ses besoins élémentaires. Montrer à un enfant comment se laver les mains, en prenant son temps et en frottant avec application, est donc une étape cruciale de son développement.

Idéalement, cet apprentissage se fait dans la salle de bain. Il est donc important de lui permettre d’avoir tout à sa portée : le point d’eau (le robinet), le savon, la brosse à dents ainsi que la serviette pour s’essuyer. On commence par faire une démonstration à l’enfant, qu’il peut ensuite reproduire tout seul. Il est donc important d’instaurer des rituels autour de la toilette à la maison, c’est-à-dire faire les mêmes choses, de la même façon, à la même heure, le temps que l’enfant intègre ces routines et puisse s’autonomiser. Cela lui permettra de se repérer dans le temps et dans l’espace. Cette étape est importante dans la construction de l’enfant car l’organisation extérieure les aide à se structurer intérieurement. Car être autonome, ce n’est pas juste faire le geste, c’est aussi apprendre à structurer mentalement l’activité, à s’y projeter, à enchaîner les bonnes tâches au bon moment.

La salle de bain idéale pour les enfants, c’est la vôtre

Si les écoles ont généralement des équipements adaptés à la taille de l’enfant, ce n’est pas toujours possible à la maison. Heureusement, ce n’est pas forcément nécessaire : il suffit de leur permettre d’accéder de façon autonome aux équipements. Par exemple, mettre à sa disposition un marchepied qu’il peut déplacer et utiliser tout seul pour accéder au lavabo, ou encore choisir des robinets faciles à manipuler (des mitigeurs plutôt que mélangeurs). Si vous avez un bidet, c’est parfait pour les petits ! Et bien sûr, laisser le pot à sa portée pour qu’il puisse l’utiliser dès qu’il en ressent le besoin.

De la même façon, vous pouvez lui aménager dans la salle de bain un espace pour lui apprendre à s’habiller et se déshabiller avant et après le bain ou la douche, avec une chaise, un panier à linge facile à ouvrir et des patères fixées à sa hauteur. Tout cela devrait permettre à votre enfant de devenir rapidement autonome sur les routines du soir et du matin, et de voguer tranquillement vers l’adolescence où les rapports au corps et à l’hygiène – transformation physique oblige – évoluent parfois entre coquetterie extrême et laisser-aller. Mais ceci est une autre histoire !
 

Un jeune enfant boit au robinet

 

Partager cet article

Vous aimerez peut être

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Nos conseillers de vente vous accompagnent de la conception jusqu'à la réalisation de votre projet.

Envie de conseils pour votre salle de bain ?