Tendances

La baignoire îlot, star des salles de bain classiques ou modernes

Par Olivia
3 juin 2019
La baignoire îlot ou baignoire centrale est la pièce maîtresse des salles de bain moderne, dont chacun rêve lorsqu’il souhaite ré-enchanter la sienne. Il est vrai qu’elle ne manque pas d’allure ni de caractère.
Photo salle de bain avec baignoire ilot

Ultra tendance, la baignoire îlot fait désormais la belle dans nos salles de bain. Il est amusant de se souvenir qu’elle ne date pourtant pas d’hier. Bien au contraire ! Les premières salles de bain modernes, apparues dès la fin du XIXe siècle, étaient déjà équipées d’une baignoire îlot. Celle-ci, notamment fabriquée par Jacob Delafon (catalogue de 1903), était en « granit porcelaine », mais aussi fonte et, d’un bel ovale, posée sur quatre pieds éventuellement en pattes de lion. Toutes deux étaient raccordées à une superbe robinetterie en cuivre nickelé, parfois murale, mais plus souvent sur pieds. C’est la fameuse baignoire (îlot) rétro, devenue une icône intemporelle de la salle de bain puisqu’elle n’a jamais cessé d’être commercialisée depuis près de 150 ans qu’elle existe. Toujours à la page, cet archétype du passé fait partie des must-have du moment !

Ce qui fait le charme d’une baignoire îlot

Mais pourquoi l’aime-t-on autant cette baignoire îlot ? Ce n’est pas tant le fait qu’elle puisse s’installer au centre de la salle de bain (ce qui, d’ailleurs, est rarement le cas dans la réalité). Ce sont surtout ses rondeurs et la douceur de ses lignes courbes qui la rendent attirante et accueillante. Une certaine sensualité se dégage même de ses galbes, à l’inverse des baignoires rectangulaires ou habillées d’un tablier, dont l’imposant volume parallélépipédique et les lignes droites heurtent notre regard.

Photo baignoire ilot sous une fenêtre

Baignoire îlot : le matériau fait le design et le prix

Si les baignoires îlot design ne sont plus en « granit porcelaine », il leur arrive parfois encore d’être en fonte – du moins certaines baignoires îlot rétro –, mais le poids excessif de ce matériau limite les possibilités d’installation, notamment sur un plancher, en étage. À l’instar des baignoires classiques, les baignoires îlot sont la plupart du temps en matériaux de synthèse, beaucoup plus légers (et donc plus faciles à transporter et à manipuler par l’installateur).

Ainsi, on trouve des baignoires îlot en acrylique et en matériaux composites (solid surface ou béton de résine revêtu d’un gelcoat – une résine de finition – en surface), ainsi qu’en acier émaillé. En règle générale, leur niveau de prix est davantage lié au matériau employé qu’au design.

Les baignoires en acrylique sont les plus abordables financièrement, mais leur design reste plutôt classique, contraint par le mode de fabrication par thermoformage (la plaque d’acrylique blanc est chauffée avant d’être appliquée sur un moule qui lui donne sa forme). Celui-ci empêche les contours précis (angle droit et lignes tendues), qui sont les plus demandés actuellement.

Les baignoires îlots les plus coûteuses sont en solid surface, un matériau qui, assemblé et façonné un peu à la manière du bois, autorise presque toutes les audaces créatives. Mais elles sont aussi en acier émaillé (proposé par Bette, Kaldewei et Roca), qui implique un travail important. La cuve et le tablier, une fois passés dans la presse qui leur donne leur forme, doivent en effet être assemblés par soudure (d’où le prix élevé).

Les baignoires îlot en béton de résine gelcoaté offrent un compromis intéressant entre design original et prix raisonnable. C’est pourquoi elles sont plus nombreuses aujourd’hui.

Des baignoires îlot pour toutes les salles de bain

Petite salle de bain ? Petite baignoire îlot

L’engouement pour les baignoires îlot a permis la création d’une grande variété de modèles, que ce soit en termes de design et de dimensions : baignoire ovale, rectangulaire, bombée… Seule la baignoire d’angle n’est pas îlot ! Contrairement à une idée reçue, même les petites salles de bains peuvent s’offrir une baignoire îlot design, grâce à des modèles compacts mesurant seulement 140 ou 150 cm de long par 75 ou 80 cm de large.

S’il est important de maintenir au moins 60 cm d’espace libre à l’avant d’une baignoire îlot comme de toute baignoire, il n’est pas interdit de la rapprocher du mur, jusqu’à 30 ou 40 cm. Il faut simplement veiller à ce que l’on puisse accéder à l’espace situé derrière la baignoire, ne serait-ce que pour nettoyer le sol ou récupérer un objet tombé.

Dans une petite salle de bain, l’élaboration d’un plan en 3D est utile pour mieux visualiser l’emprise au sol, mais aussi le volume occupé par une baignoire îlot.

Des baignoires semi-îlot gain de place et faciles à poser

L’autre solution gain de place consiste à prévoir une baignoire semi-îlot ou baignoire murale. Celle-ci a l’avantage de conserver les lignes renflées caractéristiques des baignoires îlot design sur trois de ses côtés, un seul restant droit afin de l’adosser à une cloison. Outre qu’elle libère le centre de la pièce, cette disposition présente un intérêt technique : la baignoire étant installée contre un mur, on évite l’encastrement des canalisations d’eau chaude et d’eau froide, ainsi que l’installation délicate d’une robinetterie sur pied. Car la baignoire semi-îlot peut alors être alimentée par une robinetterie murale, posée en encastré ou pas.

Baignoire-Aquarine-semi-ilot

Des baignoires îlot et balnéo

La baignoire îlot peut être une baignoire balnéo. En général, elle est équipée d’un système à air, qui sait se faire assez discret pour se glisser entre la cuve et le tablier de la baignoire. La balnéo à air est, par rapport à la balnéo à eau, source de détente plus que de massage, générant des remous plus relaxants que toniques.

La baignoire îlot nécessite une pose professionnelle

Plus elle est positionnée à distance des murs, plus la baignoire îlot requiert de savoir-faire lors de son installation. Les contraintes techniques ne sont pas à négliger, notamment la question de l’évacuation de l’eau, qui doit être efficace et assurée sans faille dans le temps. De plus, il faut savoir que l’encastrement des canalisations – eau chaude, eau froide et évacuation d’eau – nécessite dans tous les cas une rénovation complète de la salle de bain, en particulier celle des sols (chape, carrelage…). Enfin, si l’on choisit une robinetterie sur pied pour l’alimenter, l’étanchéité doit être parfaite au niveau du socle assurant son maintien. D’où la nécessité de confier la pose d’une baignoire îlot à un professionnel de la salle de bain.

Partager cet article

Vous aimerez peut être

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Nos conseillers de vente vous accompagnent de la conception jusqu'à la réalisation de votre projet.

Envie de conseils pour votre salle de bain ?