Guide de choix

Comment choisir sa robinetterie de salle de bain ?

Par Olivia
19 juillet 2019
Rappel : le robinet mélangeur, ce sont deux manettes de chaque côté du bec pour effectuer le mélange eau chaude/eau froide. Le robinet mitigeur, c’est une seule manette pour régler débit et température. Découvrons donc ce qui fait la vraie qualité d’une robinetterie de salle de bain et la variété de choix qui nous est offerte, pour équiper un point d’eau ou toute la salle de bain.

Le design et le prix ne doivent pas être les seuls critères d’achat d’une robinetterie de salle de bain. Le confort d’utilisation, les fonctions ajoutées – par exemple le système thermostatique –, le mode de pose (encastrée ou pas), ainsi que les composants techniques, le choix des finitions de surface, sont aussi des critères à prendre en compte.

photo mitigeur salle de bain avec fond bleu

Différents types de robinetteries de salle de bain

Le mitigeur thermostatique

Le mitigeur thermostatique peut équiper la douche ou la baignoire (modèle bain-douche), avec plusieurs avantages à la clé. Garantissant un maximum de confort à toute la famille, il assure le maintien de la température de l’eau indépendamment des variations de pression ou de débit dans le réseau. Ce qui s’apprécie lorsque deux robinets sont utilisés simultanément dans la maison… Côté sécurité, le mitigeur thermostatique protège les jeunes enfants et les seniors des brûlures grâce à une butée de blocage à 38 ou 40 °C (qu’un adulte peut facilement dépasser en appuyant sur un bouton). De plus, selon le niveau de gamme, il reste tiède même si l’eau qui le traverse est brûlante (corps froid).

La robinetterie encastrée

Lorsqu’il est encastré dans la cloison, le robinet, mitigeur ou mélangeur, est principalement destiné à la douche et au lavabo. Deux atouts : un gain de place (seules les poignées de commande dépassent du mur) et une esthétique minimaliste, très contemporaine. De plus, la robinetterie encastrée permet, dans la douche, une installation à la carte avec, par exemple, les commandes de la robinetterie à l’entrée de la cabine, et la pomme de douche et la douchette à main à l’intérieur.

Le mitigeur électronique

Dans la salle de bain, le mitigeur électronique est différent de celui que l’on rencontre dans les sanitaires publics, qui économise l’eau grâce à la fermeture automatique du débit lorsque les mains sortent du champ du capteur infrarouge. Dans la douche et au lavabo, il n’y a pas de cellule de détection : l’électronique est destinée à assurer un meilleur contrôle de la température. Écoresponsable, la technologie incite aussi aux économies d’eau en informant sur la durée de la douche et le volume d’eau consommée en temps réel.

Au cœur du mitigeur, la cartouche céramique

La cartouche céramique est en quelque sorte le moteur du robinet mitigeur mono commande. Elle varie en diamètre selon celui de la robinetterie, mais peut aussi intégrer des fonctions assurant une réduction de la consommation d’eau. Ainsi, avec une cartouche C2, la consommation d’eau du mitigeur de lavabo est réduite grâce à une butée sur la manette de réglage du débit (que l’on peut dépasser pour obtenir le débit normal). Avec une cartouche C3, le mitigeur s’ouvre sur l’eau froide et non l’eau tiède lorsque sa manette de commande est centrée. Enfin, avec une cartouche CH3, le débit du mitigeur ne dépasse pas 6 litres par minute : une performance non-négligeable !

La qualité de la cartouche céramique induit celle du mitigeur, ainsi que la facilité de réglage de la température et du débit, plus ou moins aisée et précise. Info vérité : lorsque la cartouche est de qualité médiocre, la manette est dure et le bon réglage difficile à obtenir.

Mélangeur : mono trou ou 3 trous ?

S’il est d’évidence moins pratique que le mitigeur, le mélangeur présente une esthétique adaptée aux salles de bain de style classique ou rétro. Quand il est mono trou, le bec et les croisillons de réglage du débit et de la température sont solidaires. Ce n’est pas le cas du mélangeur 3 trous, composé d’un bec installé au centre du lavabo avec un croisillon de chaque côté. Ce dernier valorise les points d’eau cossus dans des ambiances vintage, le premier est davantage associé aux lavabos de taille standard.

photo mitigeur mono trou avec brosse à dents

Conseils pour bien choisir sa robinetterie

Adapter le robinet à la vasque

Attention, tous les robinets, mitigeurs ou mélangeurs ne sont pas adaptés à toutes les vasques et lavabos. Mieux vaut optimiser leur correspondance ! Pour se laver les mains confortablement, il est important de vérifier que la longueur du bec est suffisante pour éviter que les mains ne touchent le bord de la vasque quand on les passe sous le jet. De même pour la hauteur de la robinetterie de lavabo, qui doit être ajustée pour éviter les éclaboussures.

Les mitigeurs à commande par boutons poussoirs

Appuyer sur un bouton pour ouvrir et fermer l’eau, ou bien pour alimenter la douchette à main ou la pomme de douche, est un geste facile et rapide. De plus en plus de mitigeurs le propose, dans la douche, au lavabo ou à l’évier.

Quels robinets dans une salle de bain familiale

Dans une salle de bain familiale, les robinetteries sont fortement sollicitées, en particulier le mitigeur de lavabo. Évitez les cols-de-cygne auxquels les enfants ont inévitablement envie de s’accrocher, les mélangeurs plus difficiles à régler, les mitigeurs sur plan de toilette (qui sera mouillé en permanence)… Privilégiez les modèles robustes, avec des manettes en métal plutôt qu’en plastique.

Des finitions variées

Si les robinetteries sont couramment chromées, sachez qu’il existe désormais une grande variété de finitions. La tendance plébiscite le noir ou le blanc mats en particulier, qui s’accordent bien avec les styles industriels ou scandinaves, ainsi qu’une large palette de nuances métallisées, chacune ayant son caractère : les dorés et les cuivrés très féminins, les aciers plus masculins, les mats très contemporains… Même les accessoires de salle de bain peuvent être coordonnés… A découvrir !

photo salle de bain avec mitigeur my edition

Un robinet ou un ensemble de robinetterie de salle de bain ?

Dans le cadre de la rénovation d’une salle de bain, mieux vaut raisonner « collection » en coordonnant la robinetterie des différents points d’eau. À l’unisson, lavabo, douche et baignoire affichent alors un même design et finition, et la nouvelle salle de bain est encore plus belle !

Les normes et ce qu’elles apportent

La norme NF, qui n’est pas obligatoire, est la garantie d’un niveau de qualité minimum et de caractéristiques mesurées. En matière de robinetterie de salle de bain, elle passe par les classements EAU (pour les mélangeurs) et ECAU (pour les mitigeurs), qui contrôlent le débit de la robinetterie (E), son confort d’utilisation (C), son niveau acoustique (A) et sa résistance à l’usure (U).

Ainsi, le débit d’un mitigeur de lavabo classé E00 est inférieur à 6 litres/min, mais il est compris entre 9 et 12 litres/min lorsqu’il est classé E0. Le classement E1 – 12 à 16 litres/min – concerne les mitigeurs d’évier, tandis qu’une robinetterie de baignoire doit être au minimum classée E3 pour offrir un débit de 20 à 25 litres/min ou plus (classement E4).

Le confort, qui ne concerne que les mitigeurs, est mesuré par l’indice C, variant de C1 à C2 (s’il existe une butée d’économies d’eau) et C3 (ouverture du mitigeur sur l’eau froide ou, s’agissant d’un modèle thermostatique, d’une limitation de la température à 50°C).

Plus le robinet est silencieux, plus son indice A augmente, de A1 (moins silencieux) à A3 (le plus silencieux).

Enfin, l’indice U mesure la résistance à l’usure de la manette de commande (ouvertures et fermetures), de l’inverseur du mitigeur bain/douche… Plus il est élevé, plus le mitigeur résiste (U3).

Partager cet article

Vous aimerez peut être

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Nos conseillers de vente vous accompagnent de la conception jusqu'à la réalisation de votre projet.

Envie de conseils pour votre salle de bain ?