Aménagement

Abattant ou WC lavant, douchette hygiénique : les essayer, c’est les adopter !

Par Olivia
19 juillet 2019
WC japonais automatique, abattant lavant multifonction et douchette hygiénique révolutionnent l’hygiène intime : bienvenue dans l’ère des toilettes 3.0 ! Envie de salle de bain vous dit comment choisir vos toilettes intelligentes et profiter pleinement, chez vous, de ces innovations.

Pour qui, pour quoi, combien ? Les questions ne manquent quand il s’agit de s’intéresser à ces sanitaires modernes qui attisent la curiosité tout autant qu’ils séduisent ceux qui les ont testés. Plébiscitées pour l’incomparable sentiment de propreté qu’ils procurent, les WC lavants inspirés des usages japonais se développent en France sous toutes leurs formes, faisant entrer l’innovation dans de nombreux foyers.

En Europe, les hôtels de standing en équipent désormais les toilettes de leurs meilleures chambres, offrant une occasion unique à la clientèle de se familiariser avec leur utilisation. A défaut d’un voyage au pays du Soleil Levant, c’est un excellent moyen d’en faire l’expérience avant l’achat : les essayer revient à les adopter ! La technique embarquée pour faire fonctionner leurs jets d’eau assez sophistiqués a un coût, qui influe sur le prix du WC, comparé à un modèle classique. Mais il est possible de préférer la simplicité, en s’équipant d’une douchette hygiénique japonaise, simple et efficace !

WC ou abattant lavant multifonction : l’eau à la place du papier

Prêts à remplacer le traditionnel distributeur de papier toilette par de l’eau claire en sélectionnant l’une de ces cuvettes ou abattants dont la technologie peut être assez complexe ? Une règle simple prévaut : plus on monte en gamme, plus la cuvette WC ou l’abattant se dote de fonctionnalités, la technologie étant toujours synonyme de confort. Mais dans tous les cas, pas besoin de mode d’emploi, les uns et les autres, se pilotent intuitivement en actionnant des boutons sur un bras latéral, une télécommande et/ou le smartphone via une application dédiée ! De quoi améliorer l’hygiène intime, à tout âge, avec une fraîcheur nouvelle aux toilettes. Une source de bien-être personnel qui offre aussi une autonomie à domicile accrue aux personnes à mobilité réduite pour qui faire sa toilette peut s’avérer difficile.

Plutôt que lavants, les abattants et toilettes « à la japonaise » sont rinçants. Naturel, sans traitement de l’eau, le jet a un effet purificateur qui nettoie les zones les plus intimes du corps en douceur. Que les non-initiés se rassurent, la position, la forme et la pression des jets sont modulables. De même qu’en général la température de l’eau, voire celle de l’air pour les modèles équipés de la fonction séchante qui limite encore plus le recours au papier (une soufflerie légère d’air chaud, parfaitement ciblée).

photo salle de bain avec wc inspira roca

Le WC lavant : le nec plus ultra qui cumule les fonctions additionnelles

Démystifions une chose : eut égard au pays qui en possède le plus, le WC lavant est aussi appelé WC japonais. Mais l’invention, signée Geberit (et désormais proposée par de nombreux fabricants, comme Duravit et Grohe), et datant des années 1950, est bien suisse. C’est bien de ce côté des Alpes que les premiers modèles ont été commercialisés dès 1978. Le principe du WC lavant ne diffère pas de celui de l’abattant WC lavant, mais s’en distingue en principe en offrant un condensé du meilleur de ce qui se fait, et une esthétique globalement plus épurée.

Extérieurement, rien (ou presque) ne distingue un WC lavant d’un WC classique. Certaines sont des cuvettes classiques dont l’abattant est prévu pour s’adapter parfaitement, d’autres sont des cuvettes dont la douchette est intégrée à la partie céramique. Avec cette dernière configuration de WC design, la technologie se fait discrète, les raccordements en eau et en électricité sont dissimulés.

Comme pour l’abattant lavant, le WC monobloc intègre jusqu’à deux douchettes, l’une étant destinée à une aspersion vers l’avant (douchette féminine) ou l’arrière (hygiène rectale). Protégées par un clapet, les buses sont automatiquement rincées après chaque passage aux toilettes. Parmi les fonctions additionnelles, outre le siège chauffant, un système d’extraction et/ou de filtration peut aussi traquer les mauvaises odeurs. À vous de voir si vous préférez un WC avec ou sans abaissement automatique : les fabricants sont nombreux à offrir une lunette qui s’ouvre et se ferme toute seule grâce à un détecteur de présence. Plus il y a d’options embarquées, plus le tarif grimpe : la performance a un prix !

Abattant lavant : à installer sur sa cuvette sans en changer

L’abattant lavant multifonction est l’équipement idéal pour se familiariser avec le principe du WC lavant sans changer son ancienne cuvette, qu’elle soit au sol ou suspendue. Tout est logé dans le « couvercle » qui se pose sur le siège. Sous réserve de compatibilité avec la forme du WC en céramique existant, l’appareillage s’avère d’une grande simplicité, idéal pour la rénovation. Pas besoin de budgéter le prix de l’installation, sinon pour effectuer le raccordement à l’arrivée en eau (pour alimenter les jets lavants). Un impératif néanmoins : disposer à proximité d’une prise électrique pour faire fonctionner la partie motorisation de l’abattant, ce prérequis valant aussi pour les cuvettes lavantes.

Pour les locataires, le choix d’un abattant WC lavant permet, pour un budget moyen (qui démarre à moins de 1 000 euros) et sans travaux de plomberie, d’acquérir un matériel nomade à même de les suivre en cas de déménagement.

Plus ou moins fin (le logement du moteur et des buses créé une remontée arrière caractéristique), ce type d’abattant WC de dernière génération est communément déclipsable (pour l’entretien) et doté d’un frein de chute qui évite les bruits de claquement en ralentissant la fermeture. Il peut aussi être chauffant, dispositif qui s’avère agréable au contact, surtout au petit matin si les toilettes sont par ailleurs peu ou mal chauffées.

photo salle de bain wc avec abattant lavant

La douchette hygiénique : l’option la plus économique

Si le WC japonais automatique est un must, les petits budgets pourront opter pour une solution purement mécanique qui a le mérite de remplir son usage, c’est-à-dire améliorer notre hygiène intime. Moins technique, la douchette hygiénique séduira ceux qui vont à l’essentiel ! Associée à n’importe quel WC classique, elle ne requiert pas d’alimentation électrique et son fonctionnement est basique. Il suffit de décrocher le flexible de son support pour l’utiliser, en actionnant la valve. La pression n’étant pas réglable, il conviendra de l’adapter au niveau du robinet d’arrêt de la chasse auquel la douchette est raccordée. En revanche, pas de thermomètre à régler : c’est une eau froide que délivre le jet.

photo salle de bain wc avec douchette hygiénique

 

Partager cet article

Vous aimerez peut être

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Envie de conseils pour votre salle de bain ?

Nos conseillers de vente vous accompagnent de la conception jusqu'à la réalisation de votre projet.

Envie de conseils pour votre salle de bain ?